La biométrie

Votre corps est la meilleure des clés.

Comment fonctionne La biométrie ?

Un contrôle biométrique s'appuie sur la prise en compte de caractéristiques biologiques ou physiologiques uniques et propres à chaque individu. En effet, il n’y avait pas encore si longtemps nous ne possédions que 2 possibilités afin de prouver son identité :

  • Utiliser un moyen physique tel qu’une carte, un badge ou document divers
  • Faire appel à sa mémoire et mémoriser un nom ou un mot de passe),

Faire appel à la biométrie, permet de renforcer considérablement l'identification d'une personne en ceci en quelque seconde.

Pourquoi utiliser la biométrie ?

La biométrie est une solution simple et la plus fiable, afin de vérifier avec exactitude l'identité d'un individu et ceci sans aucune assistance humaine. La biométrie permet de vérifier en moins d’une seconde, qu’un usager est bien la personne qu'il prétend être.

Les différents moyens techniques d’identification biométrique.

  • Empreintes

Reconnaissance de l'empreinte digitale

L’utilisation de la reconnaissance de l'empreinte digitale est de loin la solution la plus utilisée. Elle est l’une des plus efficaces et des moins coûteuses. L'empreinte digitale est le relief cutané d’un doigt. Les principaux atouts des systèmes basés sur la reconnaissance des empreintes digitales sont la précision, l’efficacité, la simplicité d’utilisation et de mise en œuvre. De plus, contrairement aux craintes liées à l’hygiène, un capteur n’est pas plus sale ou propre qu’une simple poignée de porte. Maintenant, la plus part des capteurs Biométrique sont de type « sans dépôt et sans frottement ».

Voici les différentes sections d’une empreinte digitale qui sont prises en compte par un contrôle biométrique.

Empreinte digitale

Les éléments qui permettent de différencier deux empreintes digitales sont les minuties qui sont un point situé sur le changement de continuité des lignes papillaires. La probabilité de trouver deux empreintes digitales similaires est quasiment impossible. Même des jumeaux issus de la même cellule ont des empreintes digitales très proches mais néanmoins différentes.

Quelques exemples de lecteurs

Législation :

Loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés. Cette mise en oeuvre sur le territoire français est soumise à l'autorisation de la commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), ce qui garantit au public qu'il n'y a pas atteinte à la vie privée, ou aux libertés individuelles ou publiques. Depuis la réforme législative du 6 août 2004, toute entreprise publique ou privée doit obtenir préalablement à l'installation d'un système biométrique l'autorisation de la CNIL. Auparavant, la commission ne pouvait s'y opposer dès lors que la déclaration du traitement était intervenue dans les formes. Pour autant, celle-ci a établi depuis une dizaine d'années des lignes directrices au fil de ses délibérations et avis qui, sans prohiber la biométrie en tant que telle, rendent la marge de manoeuvre de l'entreprise particulièrement étroite. Dans le cas où il n'y a pas de stockage de gabarits dans une base de données (les données sont alors, par exemple, stockée dans une carte à puce), il n'y a pas de problème. Par contre, lorsqu'une base de données existe, la CNIL contrôle la finalité et sa proportionnalité avant d'accepter.

Etude et devis gratuit et sans engagement sur demande

Retrouvez-nous sur la page contact

 

Contrôle par reconnaissance de La main

L'exactitude d'un système biométrique basé sur la reconnaissance de la forme de la main reposent uniquement sur la géométrie de la main et non sur l'empreinte palmaire.

Principe de fonctionnement :

Le système biométrique prend une photo de la main et examine 90 caractéristiques de celle-ci, Le système compare ainsi la forme tridimensionnelle de la main, de la longueur et de la largeur des doigts et surtout de la forme des articulations.

Caractérisation de la géométrie d'une main en 3 dimensions

Traitement numérique de l'image de la main

Les mesures qui sont faites ne prennent que les dimensions de parties de la main énumérées ci-dessus et non la pigmentation de la peau ou les lignes situées au niveau des articulations.

Traitement numérique

Législation

Les systèmes biométriques permettent un traitement d'informations nominatives ; leur mise en oeuvre est soumise, en France, à la loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés. Cette mise en oeuvre sur le territoire français est soumise à l'autorisation de la commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), ce qui garantit au public qu'il n'y a pas atteinte à la vie privée, ou aux libertés individuelles ou publiques.

Depuis la réforme législative du 6 août 2004, toute entreprise publique ou privée doit obtenir préalablement à l'installation d'un système biométrique l'autorisation de la CNIL. Auparavant, la commission ne pouvait s'y opposer dès lors que la déclaration du traitement était intervenue dans les formes. Pour autant, celle-ci a établi depuis une dizaine d'années des lignes directrices au fil de ses délibérations et avis qui, sans prohiber la biométrie en tant que telle, rendent la marge de manoeuvre de l'entreprise particulièrement étroite.

Dans le cas où il n'y a pas de stockage de gabarits dans une base de données (les données sont alors, par exemple, stockée dans une carte à puce), il n'y a pas de problème. Par contre, lorsqu'une base de données existe, la CNIL contrôle la finalité et sa proportionnalité avant d'accepter.

Etude et devis gratuit et sans engagement sur demande

Retrouvez-nous sur la page contact

 

Reconnaissance du visage

L'utilisation d'une caméra associée à un système de contrôle biométrique adapté, permet de capter la forme du visage d'un individu et d'en mémoriser certaines particularités afin de le comparer à une base de donnée définie. Lors d’ une analyse, les données biométriques qui sont présentées devant le capteur vidéo ( caméra vidéo ou webcam ), sont comparées au fichier référence.

  • Voici comment le système analyse un visage et ceci en quelques secondes.

  • Le système peut détecter, analyser et trouver automatiquement et en quelque seconde, un visage humain parmi toute une foule, en extraire l'image, exécuter l'identification en s'appuyant sur une base de données d'individus préenregistrés et d’en alerter en cas de besoin.

Ce mode de contrôle biométrique est utilisé dans plusieurs casinos français ( identification des joueurs interdits ), dans les aéroports, dans les stades ( recherche d’individus interdit de stade ), dans les centres commerciaux ou grands magasins ( repérer l'entrée de voleurs à l’étalage connus de la sécurité) et très probablement dans les lieux publiques par la sécurité nationale ( anti-terrorisme , recherche d’individus par la police … etc. )

Etude et devis gratuit et sans engagement sur demande

Retrouvez-nous sur la page contact

 

Reconnaissance par la voix

La technologie d'analyse de la voix est utilisée dans des secteurs comme la domotique, le contrôle d’accès, l’assistance aux personnes à mobilité réduite et maintenant dans l’interphonie. La voix présente un très grand nombre de variation suivant les individus. Ces différences sont également mélangées à d’autres types de variabilités :

Principe de fonctionnement : Chaque personne possède une voix propre. La reconnaissance vocale étudie et prend en compte les caractéristiques suivants :

  • La fréquence
  • La tonalité
  • L'intensité...

Il existe deux types de fonctionnements

Les "texte indépendant" : le locuteur peut prononcer n’importe quelle phrase pour être reconnu.

Les "texte dépendent": le texte à prononcer est imposé par le système. Certains systèmes utilisent l'affichage d'un texte ou de mots bien spécifiques et renouvelé automatiquement sur un petit écran qui doivent être lus puis répétés afin de vérifier qu'il ne s'agit pas d'un enregistrement et que la personne à authentifier est bien présente.

Exemples de produits

Orphée cd

  • Système interphone collectif à appel vocal :

Etude et devis gratuit et sans engagement sur demande

Retrouvez-nous sur la page contact

 

Contrôle biométrique par L'iris

L'identification ou l'authentification par l'iris utilise plus de paramètres et caractéristiques que les autres méthodes d'identification avec une fiabilité impréssionante. En effet, l'oeil contient autant de points caractéristiques que l'ADN.

Située derrière la cornée, l'iris est la partie colorée de l’œil. Son orifice central constitue la pupille. Sa couleur est en partie déterminée par un pigment appelé mélanine, également responsable de la couleur des cheveux. La probabilité de trouver 2 iris suffisamment identiques est pratiquement impossible et même des vrais jumeaux ne peuvent avoir les memes caractéristiques d’identification.

  • L'iris est un réseau de canalisations dont le diamètre est inférieur à celui d'un cheveu.
  • L'iris est la zone colorée visible entre le blanc de l'oeil et la pupille.

Principe de fonctionement :

Pour reconnaitre l'iris, il faut une caméra spéciale couplée à un système de gestion. Le sujet doit se positionner de façon précise pour être identifié, les dispositifs actuels fonctionnant avec environ

10 à 40 cm de distance entre l'oeil et le capteur.

Exemples de produits

Etude et devis gratuit et sans engagement sur demande

Retrouvez-nous sur la page contact

 

Reconnaissance de la Rétine

La rétine est une membrane nerveuse très sensible sur lequel viennent se former les images. Elle tapisse la paroi interne du fond de l'œil et forme une mince surface d'environ 0,5 mm, couvrant environ 75 % du globe oculaire et on y recense plus de 130 millions de cellules nerveuses.

Anatomie de l'oeil

Photographie des deux rétines d'un individu

Photographie des deux rétines d'un individu

Comment capturer l'image d'une rétine

Pour obtenir une image d'une rétine, il est nécessaire d'éclairer le fond de l'oeil à l'aide d'un faisceau lumineux. Ce faisceau est de très faible en intensité afin de ne pas gêner l'utilisateur et il est sans danger. Un système de caméra très précis vient ensuite récupérer l'image de la rétine afin de la comparer à la base de donnée.

Comment fonctionne un contrôleur rétinien ?

Une fois que les yeux sont illuminés par l’appareil de contrôle, un balayage est réalisé afin de capturer les caractéristiques de la rétine présente devant le contrôleur. Les lecteurs de rétine identifient jusqu'à 192 points de repères. Enfin les capteurs récents étudient la réaction de l'oeil aux variations de la lumière, afin de s'assurer que l'oeil présenté est bien vrai et qu'il ne s'agit pas d'une lentille ou prothèse.

Quelques produits de contrôle et de capture

Traitement numérique des images de rétines

Après la capture d'une image de la rétine, le système repère l'emplacement et la forme des veines et de leur orientation. Puis il les compara à sa banque de données. L'opération prend environs 2 secondes.

Etude et devis gratuit et sans engagement sur demande

Retrouvez-nous sur la page contact

 

Analyse de l'écriture

Chaque personne a son style d'écriture bien à soi. Les systèmes d'authentification ou d’identification de signature ou d’écriture incluent habituellement un crayon optique et une tablette d’écriture digitale. La vérification est accomplie en analysant la vitesse d’écriture, son accélérations et la pression exercée l’ors de l’écriture. Très souvent, une personne ne signe jamais deux fois de la même façon. En effet, suivant les émotions ou la fatigue, une signature peut fortement évoluer. C’est pour cela, qu’il faut mieux prendre un dispositif qui soit capables de prendre en compte ces évolutions possibles.

Traitement et analyse de l’écriture

  • L’analyse utilise la géométrie de la signature et les paramètres statiques, l'accélération, la vitesse et les profils de trajectoire de la signature (voir illustration ci-dessous).
  • Impossibilité donc pour un imposteur de reproduire une signature avec les mêmes informations dynamiques que l'original.

Exemple d’appareils

Etude et devis gratuit et sans engagement sur demande

Retrouvez-nous sur la page contact


Nouveaux produits